Verlag: Fawkes Editions Kategorie: Abenteuer, Thriller, Horror Sprache: Französisch Ausgabejahr: 2018

Rosette et la légende de l'étranger aux pièces d'or E-Book

Luc Dubois  

(0)

Erhalten Sie Zugriff auf dieses
und über 100.000 weitere Bücher
ab EUR 3,99 pro Monat.

Jetzt testen
7 Tage kostenlos

Sie können das E-Book in Legimi-App für folgende Geräte lesen:

Tablet  
Smartphone  
Lesen Sie in der Cloud®
mit Legimi-Apps.
Warum lohnt es sich?
Hören Sie in der Cloud®
mit Legimi-Apps.
Warum lohnt es sich?
Seitenzahl: 39

Das E-Book kann im Abonnement „Legimi ohne Limit+“ in der Legimi-App angehört werden für:

Android
iOS
Hören Sie in der Cloud®
mit Legimi-Apps.
Warum lohnt es sich?

Das E-Book lesen Sie auf:

E-Reader EPUB für EUR 1,- kaufen
Tablet EPUB
Smartphone EPUB
Computer EPUB
Lesen Sie in der Cloud®
mit Legimi-Apps.
Warum lohnt es sich?
Hören Sie in der Cloud®
mit Legimi-Apps.
Warum lohnt es sich?

Leseprobe in angepasster Form herunterladen für:

Sicherung: Wasserzeichen

E-Book-Beschreibung Rosette et la légende de l'étranger aux pièces d'or - Luc Dubois

Voici une nouvelle aventure de Rosette et ses amis! Sur les traces d'un trésor caché il y a longtemps par un mystérieux inconnu, la petite poule rose rejoindra Liège et visitera la cité ardente... saviez-vous qu'il peut il y avoir bon nombre de points communs entre un musée et un sous-marin? Illustré par Chriseis Lerios.

Meinungen über das E-Book Rosette et la légende de l'étranger aux pièces d'or - Luc Dubois

E-Book-Leseprobe Rosette et la légende de l'étranger aux pièces d'or - Luc Dubois

©Fawkes Editions, 2018

info@fawkes-editions.com

www.fawkes-editions.com

978-2-930899-33-6

Texte revu et corrigé par Jérôme Lallemand

Illustré par Kyssis, Chriseis Lerios

chriseislerios@gmail.com

chriseis.ultra-book.com

Rosette et la légende de l’étranger aux pièces d’or

Luc Dubois

L’hiver s’en allait tout doucement, il faisait doux.

Comme chaque année, tante Rosa invitait pour dîner Rosette et ses amis, afin de partager un délicieux repas. C’était aussi l’occasion de participer, en soirée, au « grand feu » qui célébrait la fin de l’hiver. Chacun avait apporté son sapin de Noël. C’était l’occasion pour les villageois de se revoir autour du feu.

Cette journée fut très agréable, Rosette et ses amis avaient pu rigoler, prendre beaucoup de plaisir. La soirée se présentait à eux. Tante Rosa en profita pour leur raconter une légende.

— Allez les enfants, je vous raconte une légende ? proposa tante Rosa.

— Super, allez, raconte, nous t’écoutons, répondirent-ils ensemble.

Il était une fois un petit village où l’on vivait paisiblement. Il était entouré par la forêt.

Un jour, un étranger arriva. Il était grand et mince. Il portait un long manteau et un chapeau sur la tête.

Il traversa le village et s’arrêta à la boulangerie. Il acheta un pain et paya avec une pièce d’or. Il ne demanda pas son reste et s’en alla. Il fit la même chose durant une semaine.

Un mois après, l’étranger proposa à la boulangère d’acheter son magasin. Après quelques jours de réflexion, elle accepta et reçut beaucoup de pièces d’or.

Le lendemain, la boulangère avait disparu. Les villageois la cherchèrent partout… sans succès !

Le village, où il faisait toujours chaud, changea de climat : un froid glacial prit sa place ! Il était difficile de sortir, la nourriture se faisait rare. Les villageois étaient persuadés que l’étranger était le responsable de ce qui se passait. Dans le même temps, des fantômes se baladaient dans le village lorsque le soir arrivait…

Le curé demanda à rencontrer l’étranger. Ils passèrent toute la soirée à parler de ce qui se passait. L’étranger s’appelait François. Il disait qu’il était poursuivi depuis de longues années par des fantômes. Cela avait commencé le jour où il avait trouvé un trésor ! Il ne savait pas ce qu’il fallait faire pour s’en faire quitte !

Le curé connaissait une licorne qui avait un pouvoir magique, paraissait-il. Ils allèrent ensemble la trouver. Sa maison se situait en dessous d’une fontaine du village. Il fallait boire un peu d’eau de la fontaine et une porte s’ouvrait. Ils décidèrent de boire de l’eau. La fontaine s’ouvrit, ils descendirent un escalier qui menait à une grande pièce. C’est là qu’ils virent une lumière aveuglante. Ils s’approchèrent doucement et aperçurent une licorne. Elle était grande et dit : « François, tu dois utiliser le trésor pour construire une école dans le village. » Il se demanda comment elle connaissait son nom. Mais comme il voulait que les fantômes disparaissent, il répondit : « Oui, je vais le faire. » Ils rentrèrent ensuite chez eux.

Le curé organisa une soirée où tous les villageois étaient invités. François expliqua son projet d’école qui fut accepté par tous.

Quelques jours plus tard, les fantômes avaient disparu ! Et le beau temps revint !

L’école a été construite en utilisant une partie du trésor et François a été accepté par le reste du village.

Il paraît que le reste du trésor a été caché en dessous du moulin du village…

— Dommage, la légende est déjà terminée, intervint Renardeau.

— Un trésor serait caché près du moulin du village ! Où se trouve-t-il ? demanda Rosette.

— Je vous laisse le soin de le trouver, répondit tante Rosa, avec un large sourire.

Le village se situait dans la campagne et celui de l’étranger dans une petite ville très éloignée.

Rosette proposa d’aller à la bibliothèque.

— Peut-être qu’un livre pourrait nous aider, insista-t-elle.

— Une nouvelle aventure ! Génial, les amis ! répondit Loup.

Ils s’étaient donné rendez-vous un mardi juste après l’école. Heureusement, il n’y avait pas de devoir ce jour-là ! Renardeau avait appris par son papa que leur village et une petite ville avaient été jumelés. C’est l’association de deux entités qui se rencontrent pour parler de leurs problèmes et pour développer entre elles des liens d’amitié de plus en plus étroits. Ce lien permet de profiter de l’expérience de l’autre dans différents domaines comme l’organisation, la culture, les sports, etc.

La bibliothécaire leur proposa de lire un livre qui racontait ce jumelage.

Après avoir lu ce livre, ce qui fut vite fait :

— Je ne savais pas qu’il y avait tant de choses qui reliaient notre village et cette petite ville, intervint Thibaut.

— Chacun possède un moulin ! dit Myrtille.

— La légende parlait de moulin, nous sommes sur la bonne piste, répondit Rosette.

Loup fut attiré par une autre information : le livre citait un autre ouvrage qui se trouvait dans une petite ville. Il racontait une légende.