La métamorphose à l'adolescence (traduit) - aa.vv - E-Book

La métamorphose à l'adolescence (traduit) E-Book

aa.vv

0,0
3,49 €

oder
Beschreibung

- Cette édition est unique;
- La traduction est entièrement originale et a été réalisée pour l'Ale. Mar. SAS;
- Tous droits réservés.

Les mères se sentent souvent incapables de comprendre leurs garçons lorsque l'âge de la puberté approche. Leur enfant semblait si brillant dans les premières années. L'adolescent, quant à lui, est devenu une énigme douloureuse : on ne peut plus deviner ce qu'il pense ; de nombreux faits concernant son développement physiologique et psychologique lui restent inconnus ou du moins très mystérieux. Sur ce problème, le grand pédagogue, Pierre Dufoyer, met à leur disposition ses vastes connaissances et sa capacité à divulguer avec une extrême clarté et une rare précision les résultats des dernières découvertes de la science et de l'expérience. Il examine le caractère de l'adolescent comme étant le résultat de trois facteurs : l'hérédité, l'environnement social et familial et l'effort personnel. Il accompagne ensuite les mères et les éducateurs dans le jeu des transformations physiologiques et surtout psychologiques qui font d'un enfant un homme. L'adolescence est un âge de crise. Le lecteur trouvera ici, dans un exposé bref, scientifiquement sûr et aux intentions morales claires, une grande partie des données nécessaires à la compréhension de l'âme de l'adolescent, et sera amené sans effort à apprécier les sublimes conseils qui conduisent le traitement. C'est l'étude théorique qui mène à la pratique.
L'adolescence est le moment où de nombreuses mères, emprisonnées par ce sentiment d'impuissance à comprendre leurs enfants, se sentent dépassées par la situation et cessent, au moins partiellement, de suivre de près l'éducation de leurs enfants. Ils ont l'impression de se sentir cruellement inférieurs aux nouvelles tâches éducatives que leur impose la croissance de leurs enfants.
Ils tâtonnent donc, sans confiance, et minimisent leurs interventions. Ils se gardent bien de discuter avec eux de tout ce qui a trait aux problèmes psychologiques, émotionnels ou moraux, et dans leurs rapports avec eux, ils maintiennent une réserve prudente, une attitude attentiste, au seuil de l'âme et peut-être même en dehors. Il n'y a rien d'étrange dans cette attitude de la plupart des mères.
Cette brochure n'a aucune prétention à l'enseignement scientifique. Ce n'est pas un ouvrage scientifique, mais d'utilité pratique. Les notions données sur le caractère, ses origines, ses aspects généraux et particuliers sont loin d'être exhaustives. Nous avons préféré faire un travail incomplet et simplifié mais utilisable. La mère de famille qui lira ces pages aura acquis - c'est du moins l'espoir et l'ambition des auteurs - une meilleure compréhension de ses enfants et donc la possibilité de les aider plus efficacement.
Le point de départ est le suivant : vous devez accepter que votre enfant grandisse. Il ne sera plus jamais un enfant : il deviendra un homme.
 

Das E-Book können Sie in Legimi-Apps oder einer beliebigen App lesen, die das folgende Format unterstützen:

EPUB
Bewertungen
0,0
0
0
0
0
0



INDEX

Présentation

PRÉFACE

PREMIÈRE PARTIE - LES ORIGINES DE NOTRE PERSONNALITÉ

CHAPITRE 1 - D'OÙ VIENT NOTRE CARACTÈRE ?

DEUXIÈME PARTIE - L'ADOLESCENCE ET SON ÉVOLUTION

CHAPITRE I - LES TRANSFORMATIONS PHYSIQUES DE L'ADOLESCENCE

CHAPITRE II - LES TRANSFORMATIONS PSYCHOLOGIQUES DE L'ADOLESCENCE

CHAPITRE III - DEUX TYPES DE JEUNES

TROISIÈME PARTIE - JEUNESSE

CHAPITRE UNIQUE - LE JEUNE HOMME

QUATRIÈME PARTIE - CONCLUSIONS

CHAPITRE UNIQUE - CONSEILS AUX MÈRES SOUS FORME DE CONCLUSION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La métamorphose à l'adolescence

comprendre et aider leurs enfants dans la phase la plus délicate de leur vie

Différents auteurs

 

 

 

 

 

 

Traduction et édition 2021 - Ale. Mar. sas

Présentation

Les mères se sentent souvent incapables de comprendre leurs garçons lorsque l'âge de la puberté approche. Leur enfant semblait si brillant dans les premières années. L'adolescent, quant à lui, est devenu une énigme douloureuse : on ne peut plus deviner ce qu'il pense ; de nombreux faits concernant son développement physiologique et psychologique lui restent inconnus ou du moins très mystérieux. Sur ce problème, le grand pédagogue, Pierre Dufoyer, met à leur disposition ses vastes connaissances et sa capacité à divulguer avec une extrême clarté et une rare précision les résultats des dernières découvertes de la science et de l'expérience. Il examine le caractère de l'adolescent comme étant le résultat de trois facteurs : l'hérédité, l'environnement social et familial et l'effort personnel. Il accompagne ensuite les mères et les éducateurs dans le jeu des transformations physiologiques et surtout psychologiques qui font d'un enfant un homme. L'adolescence est un âge de crise. Le lecteur trouvera ici, dans un résumé, scientifiquement sûr et avec des intentions morales claires, beaucoup de données nécessaires pour comprendre l'âme de l'adolescent et sera amené, sans effort, à apprécier ces conseils, somme toute très sublimes, qui conduisent au traitement. C'est l'étude théorique qui mène à la pratique.

 

PRÉFACE

Lors des conférences sur la vie conjugale et l'éducation qui se tiennent dans différents pays, dans les milieux sociaux les plus divers (ville et village, culturel et populaire), on ne peut manquer de constater la grande difficulté qu'éprouvent presque toutes les mères à deviner ce que leurs enfants pensent, ressentent et vivent lorsqu'ils atteignent l'âge de l'adolescence.

Les mères ont l'impression de comprendre leurs enfants dans leurs premières années. En fait, ils pensent, et pas à tort, que leur psychologie n'est pas trop compliquée. En dehors des circonstances éventuelles d'infirmité corporelle, d'émotivité exceptionnelle ou de mariages brisés, leur vie intérieure est plutôt réduite. Leur intérêt premier est entièrement extérieur : le jeu.

Rien d'indéchiffrable n'y apparaît. La situation est tout autre à l'approche de la puberté : le garçon commence à se replier sur lui-même : sa vie inférieure (affective et morale) s'élargit : il se produit des phénomènes physiologiques dont la nature et surtout les répercussions psychologiques restent inconnues de la mère, ou du moins restent très mystérieuses. L'enfant semblait lumineux pour la mère : l'adolescent, en revanche, lui semble opaque.

C'est le moment où, prisonnières de ce sentiment d'impuissance à comprendre leurs enfants, se sentant dépassées par la situation, de nombreuses mères cessent, au moins partiellement, de suivre de près l'éducation de leurs enfants.

Il est vrai que les meilleurs ne renoncent pas totalement à les former ; ils continuent à exiger d'eux un cadre général de discipline, à les encourager dans leurs efforts de travail. Mais ils ont l'impression de se sentir cruellement inférieurs aux nouvelles tâches éducatives que leur impose la croissance de leurs enfants.

Ils avancent donc à tâtons et sans confiance, réduisant leurs interventions au minimum. Ils se gardent bien de discuter avec eux de tout ce qui concerne les problèmes psychologiques, émotionnels ou moraux, et dans leurs rapports avec eux, ils maintiennent une réserve prudente, une attitude attentiste, au seuil de l'âme et peut-être même en dehors.

La plupart des papas, absorbés par leurs affaires ou maladroits face aux complexités de l'âme adolescente, se comportent de la même manière.

Rien d'étrange dans cette attitude de la plupart des mères. Qui, dans notre monde d'hier et d'aujourd'hui, les a préparés à comprendre leurs adolescents et jeunes hommes ?

Neuf filles sur dix dans nos écoles sont destinées à être un jour mariées et mères, c'est-à-dire à vivre aux côtés des hommes et à élever des enfants. Combien d'entre elles reçoivent un enseignement sur la psychologie masculine ?

Combien suivent un cours de pédagogie de l'enfance ou de la famille ? Que si, par hasard, ce cours de pédagogie est donné, soyez assurés que l'enfant dont il est question mourra en bas âge et n'atteindra pas la puberté.

Selon les enquêtes réalisées, pas même trois pour cent des mères des adolescents d'aujourd'hui ont entendu parler de l'adolescence masculine. Nombreuses sont les femmes, entre trente et quarante ans, qui avouent ne pas savoir quelles sont les réactions physiologiques qu'un adolescent éprouve à cet âge ; quand elles n'ignorent pas ce détail, beaucoup avouent ne pas savoir représenter le monde imaginatif et affectif dans lequel se meuvent leurs pensées, leurs désirs, leurs inquiétudes et leurs espoirs.

Cette brochure a pour but de répondre à ces questions. Il n'a aucune prétention à l'instruction scientifique. Ce n'est pas un ouvrage scientifique, mais d'utilité pratique. Les notions données sur le caractère, ses origines, ses aspects généraux et particuliers sont loin d'être exhaustives. Ils ne donnent pas de classifications systématiques, mais des données concrètes. En fait, il n'y a rien de plus impraticable au niveau immédiat, pour une mère de famille, qu'un livre de caractérologie.

Si nous avions voulu être trop savants et trop exacts, nous serions devenus incompréhensibles et, ce qui est pire, inutiles. Nous avons préféré faire un travail incomplet et simplifié mais utilisable.

La mère de famille qui lira ces pages aura acquis - c'est du moins l'espoir et l'ambition des auteurs - une meilleure compréhension de ses enfants et donc la possibilité de les aider plus efficacement.

PREMIÈRE PARTIE - LES ORIGINES DE NOTRE PERSONNALITÉ

CHAPITRE UNIQUE - D'OÙ VIENT NOTRE CARACTÈRE ?

Avant de préciser les contours de la psychologie de l'adolescent, il semble utile d'en rechercher les origines profondes.

Voici un garçon de treize, quatorze, quinze ans. Il a une "personnalité" assez bien définie, c'est-à-dire un ensemble de caractéristiques qui le rendent légèrement ou profondément différent de tel ou tel camarade de classe : il est timide ou effronté, impulsif ou insaisissable, jovial et optimiste ou sensible et tourmenté. D'où viennent ces traits de personnalité ?

Même entre frères et sœurs, il existe de profondes différences de caractère. Cela étonne les mères. Comment se fait-il, pensent-ils, que deux êtres issus du même père et de la même mère, élevés dans le même environnement familial et social, puissent être si différents ?

L'origine la plus profonde de notre caractère est la physiologie. Le climat émotionnel de l'environnement dans lequel nous grandissons peut avoir une grande influence, mais la psychologie expliquera en grande partie et, du moins en partie, la manière dont notre émotivité réagira à ce climat.

Il existe de nombreuses preuves que notre constitution physique a une influence directe sur notre personnalité morale. Les mères remarquent souvent certains aspects du caractère de leur bébé dès les premiers mois. Franco est jaloux et avide, Franchina est sobre, Giacomo paisible et ouvert, Giacomina en colère et têtue, Luca nerveux, Maria-Luisa tranquille. A un âge où l'enfant est encore entièrement spontané et où l'influence de l'éducation est nécessairement très limitée, d'où peuvent provenir ces différences sinon de tendances enracinées dans l'être physique ?