Amarok, l'esprit du loup - Cristal Joan - E-Book

Amarok, l'esprit du loup E-Book

Cristal Joan

0,0

Beschreibung

De tout temps, le loup a été chassé, mal-aimé par la population, surtout par les éleveurs qui le considèrent uniquement en prédateur.
Il est temps de le réhabiliter dans notre monde qui lui appartient autant qu'aux humains.
Mieux le connaître passe par la découverte de cet être au perfectionnisme évident.
Découverte régie par les règles d'une société hiérarchisée qui nous font parfois défaut.
N'est-il pas un exemple à suivre ? Il ne tue que pour se nourrir et ne se nourrit que s'il a faim !


À PROPOS DE L'AUTEURE

Poétesse-écrivaine, Cristal Joan a déjà fait publier cinq recueils de poésie ainsi que deux romans dans lesquels les animaux occupent une place de choix. Plus que jamais motivée par ses guides spirituels, sa passion pour les félins et pour les canidés, l'écriture est très vite devenue un mode de vie pour elle.

Sie lesen das E-Book in den Legimi-Apps auf:

Android
iOS
von Legimi
zertifizierten E-Readern
Kindle™-E-Readern
(für ausgewählte Pakete)

Seitenzahl: 69

Das E-Book (TTS) können Sie hören im Abo „Legimi Premium” in Legimi-Apps auf:

Android
iOS
Bewertungen
0,0
0
0
0
0
0



Cristal Joan

Amarok

L’esprit du loup

Recueil

© Lys Bleu Éditions – Cristal Joan

ISBN : 979-10-377-3416-7

Le code de la propriété intellectuelle n’autorisant aux termes des paragraphes 2 et 3 de l’article L.122-5, d’une part, que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et, d’autre part, sous réserve du nom de l’auteur et de la source, que les analyses et les courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information, toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite (article L.122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

De la même auteure

Le chant du cristal – Poésie

Publibook – 2012

Une caresse sous la griffe – Poésie

La Société des Écrivains – 2013

Canopée – Poésie

La Société des Écrivains – 2015

Love man’s land – Roman

7écrit – 2016

Love man’s Land – Poésie

7écrit – 2016

Vengeance criminelle – Thriller

Saint-Honoré Éditions – 2018

Murmures & Ronronnements – Poésie

Le Lys Bleu Éditions – 2021

Préface

Le tout premier vers, en parcourant le premier poème, convient tout à fait à l’écriture de l’auteur. En effet, quelle noblesse dans ses compositions ! Ce recueil témoigne d’une riche inspiration sous le nom d’Amarok. L’alliance des mots, des rimes, apporte un enchantement secret, mais réel, au lecteur qui suit le cheminement du loup dans son univers parfois inconnu.

L’esprit de l’animal, sa liberté, la nature, la faune et la flore, sont évoqués dans une écriture tout à fait personnelle qui prolonge et embellit l’univers de Cristal Joan, son voyage poétique, faisant miroir aux écrits de ses précédents recueils, notamment extraits d’Une caresse sous la griffe.

Dans cet ouvrage se reflète la pensée attentive du poète, sa passion. Son immense admiration pour les loups nous invite à la suivre sur les sentiers des forêts où s’aventure la meute.

Les poèmes de Cristal Joan sont une suite d’images qui illustrent le quotidien du loup dans une description versifiée. Les tonalités et les nuances sont aussi diverses que les strophes, et la forme poétique, dans sa simplicité, reste belle malgré les licences de la versification traditionnelle…

Il y a dans ce livre une originalité méritoire, une vraie poésie qui devient forte par l’inspiration choisie dans l’explicite regard du loup, regard princier dont Cristal Joan nous fait découvrir le mystère, l’aventure… l’esprit du loup nommé Amarok.

Thierry Saja

Avant-propos

L’admiration que j’éprouve pour la faune en général est à sa mesure, aussi grandiose.

Bien évidemment aussi envers mes animaux de compagnie, avec lesquels, depuis mon plus jeune âge, nous avons partagé tant de moments passionnants. Chats, chiens, oiseaux… j’ai recueilli bien des chats ; bien des oiseaux aussi, tombés le plus souvent de leur nid. J’ai même secouru un pigeon presque mort de froid, ramassé dans un caniveau à Strasbourg où la neige recouvrait trottoirs et campagne, un jour d’hiver bien rude.

Au printemps, Petit Pierrot a pu reprendre son envol dans le parc des Prés Fichaux à Bourges. Il était magistral dans le ciel. La plus haute cime lui fut facilement accessible, car guéri dès lors de sa blessure à l’aile. Je ne sais s’il a oublié sa compagne ; hélas pour elle, nous étions arrivés trop tard.

Ma passion ne se résume pas aux seuls animaux domestiques, non. Les canis lupus m’ont de tout temps attirée par leur magnificence, leur langage des yeux, leurs attitudes et l’éducation exemplaire qu’ils confèrent à leur progéniture sont autant de raison de les vénérer. J’aime les observer, ils se révèlent être la source de mon inspiration. J’imagine me placer parmi eux, comme faisant partie de leur famille, de leur groupe ; évidemment tout cela en pensée. Je n’ai pas la chance de les approcher à part lors de ma visite aux Monts de Guéret. Les Loups de Chabrières vivent dans un territoire qui leur est consacré et semblent s’y être bien adaptés. Chabrières, un endroit fascinant pour qui aime apprendre d’eux, quel privilège que de les observer et de satisfaire notre plaisir à prendre autant de clichés que l’on souhaite de ces intègres canis lupus !

Ainsi, je leur prête mes mots pour chanter leurs louanges ; compose des versets pour tenter de bousculer la méconnaissance de ces êtres et prouver qu’ils ont bien leur place tout autant que nous, humains, sur cette belle planète que l’on appelle : Terre.

J’ai choisi de prendre le titre de : « Amarok » car il signifie en langue Inuit « L’esprit du Loup ».

Loup, mon ami

Quelle noblesse dans l’allure qui lui sied,

Quelle grâce dans sa foulée

Et ce regard princier

Prêt à vous subjuguer !

Sous son charme

Me voici totalement asservie

À composer pour lui

Des versets chantant sa gloire,

De l’émoi qui m’envahit

En contant ses mémoires.

Hélas, l’Homme en toute conscience sévit.

J’attends de lui qu’il purifie son âme.

Qu’il réprouve sa cruauté

Envers le digne peuple des forêts.

Les Loups sont nos amis

Puisque vous l’ignorez, par conséquent, ils vous fuient !

Ma terre, mon paradis

Il m’arrive de sourire,

De voir les choses un peu moins pires.

Là, je me sens bien,

Je ne pense pas au lendemain.

Cette terre m’offre d’y faire un nid

Dans lequel je peux observer ; où je me réfugie

Pour mieux profiter de cette paix, ce moment savoureux,

Au milieu de cette étonnante Nature, bien lové dans sa coupe

Qui représente tant, aux membres de ma troupe !

N’est-elle pas le berceau de nos aïeux ?

J’y suis bien, je souris à la vie

Tant qu’elle se montre généreuse et charitable

Avec toute la meute si serviable.

Ma terre ; la vôtre ; à chacun son paradis !

La meute émeut

Sur la terre sableuse restent les traces appuyées,

Inlassables, du passage du cortège des loups, défilant à la hâte…

Des marques de grosses pattes

Presque superposées,

Comme si enchaînées,

Qui jamais ne s’écartent de leur trajet.

Les unes aux autres semblent liées

De très bon gré !

On devine…

La discipline.

L’obéissance

En toute conscience,

Le loup est scrupuleux.

Parfaitement organisée,

La meute comme une armée

Émeut !

Imagine à la nuit sombre et fatale,

Illuminée d’une pluie sautillante d’étoiles :

Leurs prunelles jaunes ensoleillées

Sous la lune joviale,

Venue pour les admirer…

Ces vaillants conquérants, athlètes émérites,

S’assoupiront ensuite

Dans leur tanière ou gîte.

Sans convoitise, s’il te plaît

S’il te plaît,

Ne viens pas pour détruire la forêt,

Viens seulement l’admirer,

Sans convoitise ni perfidie,

De ce qu’elle pourrait t’offrir.

Si elle recèle des merveilles c’est dire

Que sa générosité n’a pas de prix.

S’il te plaît,

Ne viens pas pour détruire la forêt,

Viens seulement l’admirer.

Elle s’affiche radieuse

À chaque changement de saison.

Comme la femme se révèle charmeuse…

Prenez grand soin d’elle comme nous le faisons !

S’il te plaît,

Ne viens pas pour détruire la forêt,

Viens seulement l’admirer.

Sois juste séduit à en ouvrir grand tes yeux de minot

Par tant d’attraits, d’odeurs,

Lorsqu’elle s’habille de chlorophylle et de fraîches couleurs

Ou selon la saison, arborant cette multitude de tons chauds.

S’il te plaît,

Ne viens pas pour détruire la forêt,

Viens seulement l’admirer.

Pour sauver la planète

La lumière féériquement filtrée

Par les arbres et leurs branchages,

Parfois bien chargés, ou aux clairs feuillages,

Produit un apaisement

Dans ce monde vacillant…

N’est-ce pas un endroit mystique à préserver ?

Le contempler est un premier pas,

Pour autant, ne pas s’arrêter là !

Le tableau des saisons lui offre la magie de la vie,

Tandis qu’y circulent dans un défilé tant de bêtes ;

Si nous sommes tous honnêtes,

Nos yeux comblés par tant d’émerveillement brillent ravis.

Respecter les bois, certes,

Les entretenir raisonnablement ;

Leur épargner toutes destructions,

C’est sauver cette splendide planète

Pour la survie des espèces et des populations.

Compte sur moi, Loup Alpha pour mon utile dévouement !

Tu vois, moi, je fais de mon mieux.

Libre

Je suis libre, vous le pensez !

Je n’aspire qu’à ma liberté

Aussi vrai que la vôtre vous importe,